Qu’est-ce que le risque routier ?

Le risque routier chez les artisans

Le risque routier semble être une menace trop peu considérée par les professionnels. Sachez qu’elle est tout de même la première cause de décès par accident au travail ! En tant qu’artisan, vous êtes amené à réaliser de nombreux trajets avec des véhicules utilitaires légers. Que ce soit par jour, par semaine ou par mois, vous n’êtes pas exempté du risque routier !

Il existe deux types d’accidents relatifs aux risques routiers

• L’accident du travail (accident de mission)
• L’accident de trajet

Qu’est-ce qu’un accident de mission

Un accident de mission se définit comme un accident occasionné dans le cadre d’un déplacement nécessaire à la bonne exécution du travail. Le Code de la Sécurité sociale le définit donc comme un accident du travail. Sachez que dans le cas où le professionnel a enfreint le Code de la route, sa responsabilité pénale peut être engagée. La responsabilité pénale et civile de l’employeur peut également être engagée si un manque de prévention à l’origine d’un accident de la route est prouvé.

L’accident de trajet

Il se détermine comme un accident qui arrive lors du déplacement entre le domicile du professionnel et son lieu de travail ou bien entre son lieu de travail et son lieu ration courant. Ainsi, le Code de la Sécurité sociale précise que l’accident de trajet est un accident du travail. Cependant, parce que ce déplacement n’est pas considéré comme professionnel, il n’y a pas d’obligation légale. La prévention de ce risque est pourtant bien réelle.

Quels sont les facteurs qui accroissent le risque d’accidents routiers graves voir mortels ?

• La surcharge du VUL (véhicule léger utilitaire)
• Une mauvaise tenue de route
• Les angles morts
• L’arrimage des charges

Sachez que lors d’une collision à seulement 50 km/h, le poids des fournitures qui ont été mal arrimées dans le véhicule utilitaire, est multiplié par 40 !

Comment doit être le véhicule utilitaire léger pour assurer la meilleure protection possible ?

• La cloison de séparation doit être pleine entre le poste de conduite et l’habitacle
• Un habitacle doit être aménagé pour le rangement
• Les pneus doivent être adaptés au véhicule, en bon état (sans signes d’usure), et le gonflage doit être optimal
• Les rétroviseurs doivent être adaptés en bon état et bien réglés
• Votre véhicule utilitaire doit disposer d’une galerie de toit
• Il est préférable qu’il soit équipé d’éléments de sécurité modernes (airbag, contrôle de trajectoire…)

Par ailleurs, lorsque vous achetez votre véhicule utilitaire, ne le choisissez pas simplement par rapport à sa taille et/ou son prix. Votre véhicule doit être adapté à ce que vous transportez. Vous devez pouvoir aménager le véhicule afin de répondre aux normes de sécurité. Pensez à hiérarchiser vos déplacements dans le but d’optimiser vos parcours tout au long de la journée. De plus, en adoptant des réflexes simples et rapides, vous vous assurez d’augmenter votre sécurité.

Conseils pour les conducteurs artisans et leurs salariés

• Établissez préalablement une liste des matériels nécessaires afin d’éviter les allers-retours et donc d’augmenter votre temps sur la route
• Sachez que le dépassement de tout objet est interdit à l’avant du véhicule est limité à 3 mètres à l’arrière. Les dépassements doivent être signalés par un dispositif lumineux. Même si vous effectuez une petite distance, ne prenez aucun risque inutile !
• Il est essentiel de respecter les charges relatives à votre véhicule utilitaire.
• Dès que vous le pouvez, faites une pause en dehors de votre véhicule. Ainsi, si vous comptiez manger dans votre véhicule utilitaire, descendez plutôt de celui-ci. Et allez vous dégourdir les jambes et asseyez-vous sur un banc où sous un arbre ! Bien évidemment, ne consommez pas d’alcool durant vos pauses !
• Lorsque vous en avez la possibilité, penser au covoiturage ! Si votre collègue et vous allez sur le même chantier ou chez le même client et qu’un utilitaire peut contenir tous les matériaux nécessaires, réunissez les matériaux dans un seul véhicule et faites le voyage ensemble.
• Ne vous en tenez pas aux simples contrôles et entretiens obligatoires. Lorsqu’il s’agit de sécurité, vous pouvez prendre quelques minutes dans une station d’essence afin de vérifier la pression de vos pneus par exemple. Lorsque vous montez ou quittez le véhicule, faites le tour du véhicule afin de vérifier s’il n’y a pas une éventuelle anomalie
• Lorsque vous allez faire un nouveau trajet, renseignez-vous au sujet des travaux éventuels, de l’état de la route et des éventuels dispositifs temporaires.
• Souvenez-vous qu’en vue de gagner quelques minutes, de nombreuses personnes perdent la vie chaque jour ! Rien n’est plus important ou urgent que votre vie.
• Tous les risques que vous prenez peuvent engager votre vie, mais également celles des autres personnes présentes sur la route…

Conseil sur le risque routier des artisans

En savoir plus sur la prévention du risque routier

Si vous êtes artisan dans le bâtiment, vous trouverez ici le guide de “la prévention du risque routier de votre entreprise artisanale du bâtiment”. Si vous n’êtes pas dans le bâtiment, vous trouverez tout de même sur Google, de multiples brochures au sujet du risque routier.

N’hésitez pas à partager à vos collègues, connaissances et proches, vous pouvez sauver des vies !

 

L’équipe de SOLUGEST. fr vous remercie pour votre lecture et intérêt !
Soyez prudent et bonne route !

Autres infos pour les artisans